UGICT - CGT Ingénieurs Cadres Techs


  • Règle de trois et cheval du même nom

    Règle de trois et cheval du même nom

    Marisol Touraine en est convaincue, la modulation des allocations familiales est une « réforme majeure », assurant qu'elle « maintient l'universalité des prestations » même si les familles « les plus aisées en recevront moins ». Dans cette affaire, on est, hélas, encore une fois dans une stratégie d’opposition des catégories entre elles. Un mode de gouvernance bien connu qui permet moyennant une règle de trois d’aligner tout le monde par le bas.

  • Options 599 : Rêves de Medef

    Options 599 : Rêves de Medef

    Action : Les pourquoi de la journée du 16 octobre
    Retraites : Les raisons de se mobiliser
    Crèches parisiennes : Quantité contre qualité...
    Air France : Le coût social du « low cost »
    Bourses étudiantes : Il est encore temps
    Fraude sociale : Mise au point de la Cour des comptes
    Climat : Planète en ordre de marche
    Université « Il faut une révolution pédagogique »
    Entretien avec William Martinet, président de l’Union nationale des étudiants de France
    Medef : Manuel Valls dans le texte
    Salaires : La Bundesbank à la rescousse...
    Santé au travail : Plus que les guerres
    Droits sociaux : Disparitions à Doha
    Focus : Valls II, Suites.
    Rêves de Medef
    Sncf : Grève : retour et suites.
    Cheminots : Concurrence à grande vitesse...
    Agirc/Arrco Fusion : des réactions en chaîne
    Education nationale : Les ministres passent, le blues persiste
    Discrimination : Quatre millions d’euros pour réparer le préjudice
    Mal-être au travail : L’enfer, c’est les autres ?

  • Loi du 4 août 2014 “Pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes”

    Loi du 4 août 2014 “Pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes”

    Le projet de loi pour “l’égalité réelle entre les femmes et les hommes” a été définitivement adopté par le Sénat et l’Assemblée nationale en cette date anniversaire de la nuit du 4 août 1789 au cours de laquelle l’Assemblée constituante a aboli les privilèges. Cette loi est inédite dans son champ d’application : c’est en effet la première fois qu’une loi s’attaque aux inégalités entre les femmes et les hommes partout où elles se manifestent : travail, foyer, séparations, violences, responsabilités, médias, etc.


    Michel CHAPUIS