Menu

12000 emplois menacés chez Siemens

C’est la colère et l’irritation qui dominent au syndicat allemand de la métallurgie, IG Metall après la fuite dans la presse d’une information selon laquelle le groupe Siemens envisage la suppression de 12 000 emplois dans le cadre d’un nouveau plan de réorganisation destiné à améliorer la rentabilité du groupe.

lundi, 02 juin 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Le plan de réorganisation prévoit de regrouper les activités de Siemens en neuf divisions contre seize actuellement et de supprimer des échelons hiérarchiques afin de réduire ses coûts d'un milliard d'euros d'ici à 2016.


Le syndicat IG Metall s'est dit «irrité» par cette information. «Nous ne connaissions pas ce chiffre. Siemens n'a pas encore cherché à en parler avec nous», a déclaré une porte-parole.


Mais l'inquiétude régnait au sein du personnel depuis le 7 mai et les annonces de Joe Kaeser, le patron de Siemens. Des manifestations avaient d'ailleurs été organisées en fin de semaine dernière pour réclamer que la mise en place du plan stratégique ne se fasse pas au détriment des salariés et des sites allemands.