Menu

Troisième année d'austérité salariale pour les cheminots

Alors qu'elle vient de dépenser 300 millions d'euros en marketing pour changer la marque TGV en « InOUI », que l'entreprise est redevenue bénéficiaire et que les cheminots battent des records de productivité, la SNCF vient d'annoncer aux syndicats qu'elle n'augmentera pas collectivement les salaires de ses 149 000 salariés en 2017.

lundi, 26 juin 2017 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Une troisième année d'« austérité » dénoncée par les syndicats qui demandent un « rattrapage ».

De son côté la direction met en avant une hausse moyenne de 2,3 % des rémunérations individuelles.  « Voilà le résultat du dialogue prôné par la direction : 5 réunions pour aboutir sur 0 % », a réagi la CGT, premier syndicat de l'entreprise.

Le groupe ferroviaire a également annoncé une enveloppe de 11 millions d'euros annuels pour revaloriser au 1er janvier 2018 les 46 000 plus bas salaires. Mais pour 15 000 salariés, il s'agit juste de remettre à niveau les grilles de salaires passées sous le salaire minimum du fait des trois ans de gel.