Menu

Quatrième mobilisation dans l'énergie pour les salaires

Pour la quatrième fois depuis fin janvier, les salariés de l'énergie se sont mobilisés mercredi 29 mars pour « exiger l’ouverture d’une négociation nationale salariale », à l'appel de la CGT, CFE-CGC, CFDT, FO et CFTC.

lundi, 03 avril 2017 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Les syndicats veulent aussi que soit mis « fin à la destruction des services publics de l’énergie » et veulent « défendre » le statut des industries électriques et gazières.

Depuis le début de l'année, les syndicats demandent en vain une négociation sur le salaire national de base du secteur, gelé pour 2017,  après une hausse de 0,3 % en 2015 et 0,2 % en 2016.

Face aux mobilisations, des entreprises ont apporté de premières réponses, comme EDF et Enedis qui ont annoncé des primes exceptionnelles. Prenant « acte des quelques concessions faites », les syndicats estiment pour autant que « le compte n’y est pas ! Bon nombre de salarié-es (étant) exclu-es de ces mesures ».

Par ailleurs, sur le volet emploi « aucune annonce concrète n’est venue endiguer les inquiétudes et la colère des salarié-es ».

Dans un communiqué, la FNME CGT se félicite de la poursuite de l'action avec des « baisses de charge sur près de 30 sites de production pour un total de 7 900 MW dans les mains des grévistes » et des rassemblements devant les boutiques EDF, promises à la fermeture.