Menu

Accident de Brétigny-sur-Orge

Trois syndicats de cheminots dénoncent une logique purement financière

lundi, 09 septembre 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Ils s’étaient abstenus de s’exprimer dans l’émotion de l’accident qui a fait sept morts et dix blessés en juillet, mais les syndicats CGT, UNSA et SUD-Rail de cheminots sont sortis de leur retenue en écrivant une lettre commune au ministre des Transports. Ils jugent nécessaire de revenir sur les événements de l’été et la situation du transport ferroviaire en France.
"Depuis plusieurs années et de manière mesurée mais ferme, les organisations syndicales et leurs militants, du national au local, tirent le signal d’alarme", écrivent les syndicats. "Comment peut-on imaginer pouvoir supprimer plus de 10.000 emplois de cheminots qualifiés et formés en cinq ans, réaliser une somme inégalée de travaux, produire toujours plus de trains et transporter plus de voyageurs sans qu’il n’y ait une répercussion sur le niveau de sécurité ?", s’interrogent-ils. Ils dénoncent, notamment "la dégradation des conditions de travail" [...] "le mal-être causé par les injonctions contradictoires entre la pression sur les délais ou les coûts et des moyens inadaptés", [...] "le doublement, voire le triplement des territoires à surveiller", [...] "la médiocrité des travaux réalisés par des entreprises sous-traitantes".