Menu

Les administrateurs de la branche famille opposés au budget de la Sécu pour 2015

Par 28 voix contre, les membres du conseil d’administration de la Caisse nationale d’allocations familiales, dont ceux de la CGT, FO, CFTC, CGC, ont désapprouvé vendredi 3 octobre le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2015.

lundi, 06 octobre 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

« Avec le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2015, le gouvernement s’en prend encore aux familles, avec une nouvelle amputation de 700 à 800 millions d’euros sur la branche famille », ont estimé les administrateurs de la CGT. Mardi, c’était au tour des administrateurs de la Caisse nationale d’assurance maladie de rendre leur avis, négatif également. Hélas, leur avis n’est que consultatif…


Le PLFSS 2015 prévoit notamment une réduction de la prime à la naissance ou encore un recul de l’âge de majoration des allocs ainsi qu’une réforme du congé parental qui deviendrait paritaire aux deux conjoints, soit dix-huit mois chacun. Le gouvernement table sur le fait que les pères n’opteront pas plus qu’hier, pour le congé parental, d’où une économie générée qui serait d’environ 400 millions d’euros.

Concernant la prime de naissance de 923 euros versée sous conditions de ressources, en fin de grossesse, actuellement identique pour chaque enfant, elle restera inchangée pour le premier né, mais sera divisée par trois pour les naissances suivantes à partir du 1er janvier 2015 au prétexte fallacieux que les familles sont déjà équipées après le premier enfant. 

Concernant le montant du complément de libre choix du mode de garde, le barème va passer de trois à quatre tranches, avec pour objectif de diviser par deux l’aide versée aux familles considérées par le gouvernement comme les plus riches.