Menu

Aéronautique : les propositions de la CGT pour Midi-Pyrénées

Les carnets de commandes d’Airbus sont pleins. Le 29 octobre dernier la Chine a passé une commande de 9,7 milliards de dollars, prix catalogue, pour 100 A320 monocouloirs et confirmait la commande de 30 longs courriers estimée à 6,9 milliards de dollars. L’industrie aéronautique se porte donc bien.

jeudi, 05 novembre 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

A y regarder de plus près, le succès confirmé de la gamme, en dehors de l’A 380 dont la version Néo reste au parking, n’annonce-t-elle pas une profonde crise à venir ?

C’est la crainte qu’exprimaient les participants aux Etat Généraux de l’aéronautique en Juin 2015 à Toulouse. En effet, cette réussite commerciale s’accompagne de l’arrêt de nouveaux programmes jusqu’en 2030. Si un scénario identique touche aussi Boeing, il impacte directement le secteur ingénierie régionale. La direction d’Airbus estime une perte de 26 000 emplois (temps plein) d’ici à 2017 auxquels viendront s’ajouter 15 000 autres en 2018. C’est toute la sous-traitance de Midi Pyrénées dont 85 % dépend d’Airbus qui va subir le choc, malgré une volonté politique de l’Etat et des entreprises qui ont développé un Système local de compétence (SLC). Mais il ne suffira pas à compenser les pertes d’emplois. Le Big data, la 3D, la domotique, les systèmes embarqués s’affirment pourtant comme porteurs d’activités dans les années à venir.

La CGT a fait part de ses propositions, notamment sur de nouveaux programmes : le lancement d’un ATR de 90-110 sièges, répondant aux besoins et porteur d’innovations de ruptures ; le lancement d’un A380 Néo ; l’étude sur un avion du futur CleanSky, source de financement pour les innovations en lien avec la préservation l’environnement.

Devant l’ampleur des impacts sur la branche des Sociétés du Numérique sur les structures socioprofessionnelles en région Midi-Pyrénées la Coordination demande la tenue d’une table ronde sur la situation de l’engineering auprès des représentants de l’Etat en Midi-Pyrénées.

Les propositions de la CGT de ces Etats Généraux, ont été renouvelées par la Coordination le 15 octobre 2015 au Congrès de la Fédération des Sociétés d’Etude

Les propositions

•    La tenue d’une table ronde sur la situation de l’engineering auprès des représentants de l’Etat en Midi-Pyrénées
•    La mise en place d’une conférence annuelle « aéronautique » pour de nouveaux droits syndicaux au niveau des territoires, pour des chartes de filières, pour répondre aux besoins fondamentaux des usagers
•    L’interdiction des pratiques financières (rachat d’actions par les entreprises, stock-option)
•    Des structures d’entreprise avec organisation dirigeante incluant les représentants des salariés
•    La création d’un comité inter-entreprise, afin que les sociétés sous-traitantes sachent ce qui se passe chez AIRBUS.