Menu

Les agents de l'Environnement en quête de reconnaissance se mobilisent pour leurs missions

A l'initiative d'une intersyndicale FSU, CGT, Solidaires, Unsa et FO, les 4000 personnels techniques et administratifs de l'environnement, fonctionnaires et contractuels, étaient appelés à faire en grève jeudi 4 février.

lundi, 08 février 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Travaillant dans les établissements publics dépendant du ministère de l'Écologie : Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema), Parcs nationaux, Conservatoire du littoral, Agence des aires marines protégées et Atelier technique des espaces naturels, ils se sont mobilisés pour la "reconnaissance de leur valeur professionnelle" et un plan de recrutement "en adéquation" avec les enjeux liés à la protection de la biodiversité.

Leurs syndicats dénoncent des "baisses d’effectifs incessantes qui dégradent" les conditions de travail et "portent atteinte" aux missions des services chargés de la mise en œuvre des politiques publiques de l'eau et de la biodiversité.

Ils demandent la "reconnaissance de leurs qualifications", via une revalorisation des statuts, mais aussi la reconnaissance "de leur travail et de leurs missions".