Menu

Alcatel-Lucent : le rachat par Nokia inquiète les élus du personnel

Le Comité d'entreprise européen de l'équipementier en télécommunications réuni vendredi 17 avril a fait état de "fortes inquiétudes sociales" après l'annonce de son futur rachat par Nokia, réclamant "une réelle régulation" de la part des États concernés.

lundi, 20 avril 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Ce rachat par le groupe finlandais se traduira par "une absorption de toutes les activités d'Alcatel-Lucent à l'exception des systèmes de réseaux sous-marins", ont indiqué dans un communiqué les délégués du personnel.

Si "la création d'un champion des télécoms peut être une vraie opportunité industrielle pour l'Europe", elle devra néanmoins s'accompagner d'une "réelle régulation" de la part des décideurs politiques, "au niveau social pour l'emploi" et "au niveau industriel et commercial pour favoriser le développement des entreprises d'innovation", écrivent-ils.

Les élus font état d'inquiétudes sociales « fortes malgré une bonne complémentarité des parts de marché et des produits", en raison des "redondances craintes dans les pays où les deux entreprises sont fortement implantées dans les activités du mobile, dans les métiers du support, dans les forces de vente et les fonctions centrales". "Quel sera le rôle confié à l'Europe parmi les 40.000 salariés qui travaillent en recherche et développement " et "quelles sont les garanties d'emplois faites aux différents gouvernements qui ont interpellé les dirigeants des deux groupes?".