Menu

Allemagne : le salaire minium va être réévalué pour la première fois

Mis en place en 2015, le salaire minimum allemand va être augmenté pour la première fois. Il passera de 8,50 euros à 8,84 euros brut de l'heure, en 2017.

lundi, 04 juillet 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Pour rappel, le smic est de 9,67 euros de l'heure en France. Les représentants des employeurs et des salariés de la commission chargée de le réévaluer justifient leur décision par la hausse moyenne des salaires horaires dans le pays depuis janvier 2015.

Cette commission doit tous les deux ans proposer une réévaluation du salaire minimum sur la base de l’augmentation moyenne des salaires horaires négociés par les partenaires sociaux dans les accords collectifs. Or selon l’Office fédéral des statistiques, cette moyenne s’est élevée du 1er janvier 2015 au 30 juin 2016 à 3,2 %. Rapportée au salaire minimum, celui-ci aurait dû être porté à 8,77 euros.

Mais la commission a décidé de prendre également en compte le dernier accord collectif conclu dans la fonction publique. Ce SMIC version allemande dont la chancelière ne voulait pas, salaire minimum généralisé est une révolution dans un pays qui a longtemps privilégié les accords de branche. Sa mise en place devait profiter à plus de trois millions de salariés qui gagnaient moins de 8,50 euros par heure avant.

S'il est encore difficile d'en mesurer tous les effets, on peut déjà constater que sa mise en œuvre n'a pas mis l'économie allemande à genoux ni provoqué une explosion du chômage. L’augmentation a été qualifiée de "raisonnable" par la Confédération des syndicats allemands DGB, mais d’"insuffisante" par le syndicat des services Verdi: "Le salaire minimum légal en Allemagne reste nettement en deçà de ceux des pays voisins d'Europe de l'Ouest", souligne Verdi.

 
Cette divergence d'appréciation syndicale tient à ce que Verdi revendique un salaire minimum d’abord de 9 euros, puis de 10 euros, tandis que l’IG Metall (métallurgie) et l’IG BCE (chimie) entendent que le salaire minimum soit fixé, comme prévu, uniquement en fonction de la hausse moyenne des salaires conventionnels.