Menu

Alstom General Electric : l'intersyndicale mobilise pour les emplois

Des salariés du pôle énergie d'Alstom, racheté par General Electric (GE), ont à nouveau manifesté mercredi 17 février à Levallois devant les locaux d'Alstom à l'occasion d'un comité des établissements européens.

lundi, 22 février 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

À l'appel d'une intersyndicale CFE-CGC, CGT et CFDT ils voulaient dénoncer les suppressions d'emplois prévues et demander le report des processus d'information-consultation prévus dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) du fait de « commandes en vue ».

GE va récupérer la construction d'une centrale à biomasse à Gand, en Belgique, à la suite de la faillite du précédent contracteur, a précisé à l'AFP Laurent Santoire (CGT). Un contrat qui représente « deux ans de travail pour l'entité Boiler et une forte charge pour l'entité Steam », a-t-il ajouté.  Dans ces conditions, « il y a vraiment moyen de reconsidérer les plans sociaux au périmètre de la France.

On ne comprend pas la volonté de GE de démarrer les PSE et de ne pas se placer dans une perspective d'attente », a-t-il poursuivi, en plaidant pour ce qui serait un « plan de continuité ». Le conglomérat américain a annoncé le 13 janvier qu'il allait, dans les deux ans, supprimer 6 500 emplois en Europe, dont 765 en France, dans ses activités énergie.

Pour protester contre les suppressions d'emplois, une manifestation européenne des GE Alstom est prévue le 7 avril à Paris.