Menu

AP-HP : nouvelle mobilisation contre le projet Hirsch

A l'appel d'une intersyndicale, plusieurs dizaines d'agents de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) ont une nouvelle fois manifesté mardi 29 mars devant le siège du groupe hospitalier contre la réforme du temps de travail.

lundi, 04 avril 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Les agents étaient aussi appelés à cesser le travail alors que les premières mesures, comme la suppression des journées extraréglementaires (Fête des mères...) doivent entrer en vigueur au 1er avril.

"La direction générale n'a pas attendu la réunion des instances centrales pour envoyer sa feuille de route (...), avant même l'avis des élus du personnel", déplorent dans un communiqué commun les syndicats CGT, Unsa, CFE-CGC, FO et CFTC qui appellent à amplifier la mobilisation localement".


Rappelons que le plan Hirsch qui vise les 75.000 agents (hors médecins) de l'institution repose sur une modification des temps de travail et des suppressions de RTT. La réforme prévoit le passage de 7h36 de travail auxquelles sont soumis actuellement 50% des agents, à 7h30, synonyme de 15 RTT au lieu de 18.

Le texte prévoit également la suppression au 1er septembre du régime horaire en 7h50 (16% des agents) pour le remplacer par celui en 7h36 avec un passage de 20 à 18 RTT.

Selon un audit du cabinet Secafi, la direction de l'AP-HP a évalué à 48,4 millions d'euros brut les économies générées par la réforme entre 2016 et 2019, et à 41,1 millions les gains réalisés en termes d'intérim, remplacements, heures supplémentaires. Mais cette expertise a mis en exergue une désorganisation des services liée à un absentéisme "préoccupant" et une "surcharge de travail".