Menu

Burn out à la direction de la communication de La Poste

Après le suicide d'un cadre travaillant à la Dircom du siège de La Poste en février dernier, un document du cabinet Cateis mandaté pour enquêter par le Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), révélé par le Parisien le 19 septembre, fait état d’une prévention des risques psychosociaux insuffisante.

lundi, 23 septembre 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

 Le cabinet Cateis note que « l'état de santé au travail d'une partie des personnels» de la DirCom «apparaît préoccupant voire inquiétant sur les derniers mois». Il indique qu'«une quinzaine de personnes sur le total des actuels ou anciens membres de la DirCom rencontrés indiquent avoir ou avoir eu dans les derniers mois des troubles psychosociaux qui vont du mal-être à un état de souffrance important (...) en lien avec leur travail».
Il note que la DirCom, comme le reste de l'entreprise, a connu des réformes de fond ces dernières années, qui ont eu un impact sur l'organisation du travail.