Menu

Un cadre sur cinq se dit touché par le burn-out

Selon une nouvelle étude du cabinet Technologia, plus d'un travailleur français sur dix serait touché par le syndrome du burn-out.

mardi, 26 mai 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Si les agriculteurs apparaissent très concernés, ils ne sont cependant pas les seuls à être touchés par ce phénomène. Un artisan, commerçant, chef d'entreprise ou cadre sur cinq y est sensible. Mais c'est chez les cadres que le plus fort taux d'épuisement émotionnel (le plus fort taux de fatigue à la fois le matin et le soir) est constaté. Ils sont d'ailleurs plus nombreux à se dire vidés émotionnellement par leur travail (les femmes plus que les hommes).

"Parmi les cadres, ceux qui travaillent dans le secteur de la connaissance comme les enseignants par exemple sont les plus concernés parce qu'ils ont fait du travail un mode de vie. Pour les métiers hautement concernés par les nouvelles technologies : il n'y a plus vraiment de séparation entre la vie privée et la vie professionnelle, ce qui induit un surengagement", indique Jean-Claude Delgènes, directeur général de Technologia.