Menu

Ce que cherchent les cadres dans l’économie solidaire

L’Apec, associée au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), vient de publier le 27 octobre 2015, une étude sur les cadres qui se réorientent vers l’économie solidaire.

mercredi, 04 novembre 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Une étude qualitative réalisée à partir d’entretiens. Elle se propose de répondre à plusieurs questions : quelles raisons et quels événements d’ordre personnel ont conduit ces cadres à souhaiter s’engager dans l’Economie sociale et solidaire (ESS) ? Comment font-ils pour s’y engager ? Comment se projettent-ils dans le secteur ?

Comme souvent dans ce genre d’études les auteurs dégagent une typologie.

Trois types d’attitudes à l’égard de la carrière se dessinent : les aventuriers à la recherche d’expériences professionnelles ; les militants décidés à promouvoir certaines idées sur la société ; les ambitieux en mal de reconnaissance.

C’est souvent à l’occasion de ruptures professionnelles liées à un déficit de reconnaissance et à l’absence de perspectives, de changement de direction ou d’opposition à l’encontre des stratégie de management que les cadres se tournent vers l’ESS qui porte encore des valeurs « humanistes ». Il semble aussi, qu’à leurs yeux, ce tiers secteur soit propice aux innovations sociales et techniques. Un autre argument apparaît, celui de la meilleure maîtrise de la vie professionnelle associée à une plus grande liberté dans le travail. Un choix de vie qui n’est pas sans risque avec des craintes en termes de baisse de salaire et un impact sur l’entourage.

De nombreuses études estiment que l’ESS devrait connaître un grand nombre de recrutement d’ici 2020.

Pour consulter l’étude sur le site de l'APEC