Menu

Caisses d’allocations familiales au bord de la crise de nerfs

Plusieurs dizaines de salariés venus des CAF de Paris, Val d'Oise, Hauts-de-Seine, Nord, Moselle, Haute-Loire, notamment se sont rassemblés mercredi 15 mai devant le siège de la Caisse nationale d'allocations familiales à Paris (Cnaf) à l'appel de la CGT, pour protester contre une surcharge de travail qui rejaillit sur les allocataires.

mardi, 21 mai 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

La CNAF négocie actuellement avec le gouvernement la convention d'objectifs et de gestion 2013-2016, "nous voulons interpeller sur le fait que tous les réseaux des CAF ont la tête sous l'eau", a indiqué Mohamed Lounas, délégué CGT. "Nos conditions de travail sont dégradées, et surtout nous ne sommes plus en mesure d'assurer le service aux allocataires".
"Nous craignons qu'avec la nouvelle convention, nous allions vers une diminution de moyens, alors que la charge de travail augmente du fait de la crise", a-t-il ajouté. "On est noyé sous les demandes".