Menu

Centrales à charbon SNET

Accord signé pour faciliter la mobilité dans le cadre de la restructuration

lundi, 08 juillet 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

La CGT principal syndicat et la CFE-CGC de la Snet, filiale d'EON France, ont signé vendredi un accord avec la direction dans le cadre d’un projet de restructuration des centrales à charbon qui comporte 215 suppressions de postes sur 885.
«On vient de signer un protocole d'accord avec la direction avec, en avenant, une assurance des pouvoirs publics qui s'engagent à ce qu'il n'y ait pas de licenciements», a assuré à l'AFP Loïc Delpech, délégué CGT, à l'issue d'un comité central d'entreprise (CCE). Il explique que «la mobilité entre les entreprises du secteur, conformément aux dispositions et garanties du statut des industries électriques et gazières (IEG)» va être facilitée.
«Les sites ne seront pas fermés et les démantèlements n'interviendront qu'à partir du 1er janvier 2016», a-t-il ajouté. Cette restructuration est depuis des mois au centre d’un conflit.