Menu

Chefs et adjoints d'établissements désenchantés

Selon une étude réalisée par le chercheur Georges Fotinos et le psychiatre José Mario Horenstein, plus de 80 % des quelque 3 000 chefs et adjoints d'établissements du secondaire (collège, lycée, lycée professionnel) « s'estiment satisfaits de l'intérêt du travail », une proportion quasi stable par rapport à 2003 et 2007.

mardi, 02 mai 2017 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Pour plus d'un tiers, les relations avec les parents se sont dégradées (ils n'étaient que 12 % à affirmer cela en 2003). La moitié disent avoir eu des « différends » avec les parents. Ils sont désormais 80 % à déclarer travailler 50 heures par semaine et plus (contre 58 % en 2013), et même plus d'un quart à dire travailler plus de 60 heures.

Ils sont aussi deux fois plus qu'en 2003 (soit 85 %) à avoir l'impression que les décisions « sont prises d'en-haut ».