Menu

Chômeurs, jeunes et familles monoparentales premières victimes de la crise

L'Observatoire National de la Pauvreté et de l'Exclusion sociale (ONPES) a indiqué dans une étude publiée le 2 juillet que le nombre de personnes vivant avec moins de 977 euros par mois en 2011 (sous le seuil de 60 % du niveau de vie médian) a atteint 8,7 millions, 700 000 de plus qu'en 2007, soit 14,3 % de la population, contre 13,4 % quatre ans plus tôt.

lundi, 07 juillet 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Cette hausse témoigne, selon l'ONPES, d’« un élargissement de la pauvreté à des publics jusqu'alors épargnés », et elle est due aussi bien à la dégradation profonde du marché du travail qu'à l'accroissement des inégalités de revenus.

Les personnes privées d'emploi, les familles monoparentales et les jeunes sont les premières victimes de la crise de longue durée.