Menu

Commissariat à l'énergie atomique

La CGT dénonce la suppression de plus de 500 postes

lundi, 18 novembre 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Le syndicat CGT du CEA a affirmé mercredi 13 novembre que l’établissement public envisage plus de 500 suppressions de postes d'ici à 2017 à raison de 300 postes supprimés dans les effectifs de la division nucléaire, 130 postes dans ceux de la division des sciences de la matière et 110 dans la division des sciences du vivant. Le projet de la direction prévoit notamment l'arrêt du projet de réacteur expérimental baptisé Osiris et situé à Saclay (Essonne) dès 2015 et la fermeture du service de biochimie et de toxicologie nucléaire de Marcoule (Gard).
«Appliquer l'austérité à la Recherche, c'est en contradiction totale avec ce que dit le gouvernement qui prétend redynamiser l'économie française en favorisant l'économie et la recherche», déplore la CGT.