Menu

Conditions de travail à La Poste

Les cadres veulent travailler mieux

mardi, 02 octobre 2012 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Le 18 septembre, une cinquantaine de militants de la fédération CGT des activités postales et de télécommunication (FAPT-CGT) ont manifesté devant le siège de La Poste à Paris. Ils ont obtenu audience auprès d’une direction qui se targue d’un «grand dialogue» dans l’entreprise mais qui fait fi de la plupart des revendications qui s’expriment parmi les personnels, et singulièrement parmi l’encadrement. Ils étaient porteurs de l’analyse des 1400 premiers questionnaires d’une consultation nationale proposée aux cadres de La Poste par la CGT et son Union Fédérale des Cadres. A noter le caractère très représentatif de cette consultation à laquelle 1500 cadres ont répondu. Les premiers enseignements ont été présentés au cours du point presse devant le siège de l’entreprise, accompagnés d’une demande de négociations.


Plusieurs points forts ressortent, comme l’exigence d’une réelle égalité femmes-hommes qui fait l’unanimité des cadres (92 %). Ils estiment que l’ensemble de leurs tâches ne sont pas reconnues (82%), de même que leur rôle et leurs missions de cadre (75 %). Le divorce semble profond entre les cadres de La Poste et leur Direction. Pour la CGT, la nécessaire transformation dans l’entreprise passe par la prise en compte des éléments amenés par les réponses des cadres. L’organisation syndicale interpelle le gouvernement sur sa responsabilité quant au statut, mais exige aussi l’abandon définitif du projet d’actionnariat salarié, une opinion partagée par près de 2/3 des cadres de La Poste.