Menu

Croix Rouge française : les syndicats ne veulent pas déroger au droit du travail

L'intersyndicale CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO et SUD de la Croix-Rouge française s'est élevée lundi contre les arguments avancés par la direction pour justifier les infractions à la durée du travail.

mardi, 09 juin 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Les syndicats estiment en effet que sauver des vies n'autorise pas à déroger au droit du travail. "Certes la Croix-Rouge sauve des vies (...) et est toujours présente lors des catastrophes, mais une chose est certaine, cela n'autorise pas à déroger au droit du travail", affirment les syndicats.

La Croix Rouge française vient d'être rappelée à l'ordre par l'Inspection du travail pour une organisation du travail "illégale" et "pathogène", qui a touché plus de 300 des 480 salariés du siège parisien (sur les 18.000 salariés au total).

Les syndicats "s'étonnent de la démarche" de la Croix-Rouge de demander au ministère du Travail une dérogation à l'application du droit du travail". "Même une entreprise comme la Croix-Rouge, qui est devenue une vraie entreprise et qui gère beaucoup de personnel, doit respecter le Code du travail et ne doit pas mettre ses propres salariés en insécurité, dans des situations pathogènes", a fait valoir le ministre du Travail François Rebsamen.

Les syndicats rappellent qu'un droit d'alerte vient d'être voté en comité central d'entreprise, de même qu'une expertise en CHSCT, sur les conditions de travail et les risques psycho-sociaux dans le cadre du projet de réorganisation porté par la direction.