Menu

Discrimination syndicale à la Fédération Léo Lagrange

Le syndicat CGT des personnels des associations Léo Lagrange dénonce et condamne fermement l’attitude répressive, discriminatoire et anti CGT de la direction de la Fédération Léo LAGRANGE, dirigée par Bruno LEROUX son président, Yves BLEIN son vice-président, Corinne Bord sa vice-présidente, Yann LASNIER son secrétaire général et Vincent SEGUELA, TOUS responsables d’un climat social délétère.

lundi, 28 septembre 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

La direction de Léo Lagrange a dénoncé l’accord de détachement qui permet depuis le mois de novembre 2009 à notre camarade Hamid CHEBOUT d’assumer ses responsabilités syndicales au sein de l’Union Locale de LILLE, de l’Union Départementale du Nord et de la confédération. Elle prévoit une réintégration à temps plein au 1er octobre 2015. Malgré les échanges et rencontres entre la CGT (Confédération, Fédération du spectacle, Union Départementale du Nord), la direction de Léo Lagrange maintient cette dénonciation en imposant des conditions inacceptables de réintégration (baisse de salaire, mobilité etc.), elle refuse de conclure un nouvel accord.


La CGT dénonce les tentatives de représailles et d’intimidation infligées régulièrement aux représentants syndicaux CGT et agira avec l’ensemble de ses structures, militants, syndiqués pour faire respecter les droits des salariés et combattre toute forme de répression syndicale, comme celle en vigueur à Léo LAGRANGE. Le syndicat a lancé une motion de soutien à Hamid Chebout.