Menu

Ecotaxe : royale reculade devant le patronat routier

Devant la menace de bloquer les routes du pays, le gouvernement a une nouvelle fois reculé devant les injonctions patronales. L’écotaxe, dont il ne restait plus grand-chose a été enterrée par Ségolène Royale la semaine passée.

lundi, 13 octobre 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Les syndicats ont tour à tour dénoncé vendredi 10 octobre la décision.

Pour la CGT, c’est "un nouveau recul gouvernemental devant les patrons", et "un renoncement de l'Etat". "Sur ce dossier, comme sur d’autres, il aura suffi que le patronat demande pour que le patronat obtienne", regrette la confédération, dénonçant un gouvernement "docile" face aux patrons et pointant "un épouvantable gâchis financier".

Pour la CFDT, l'annonce de la ministre de l'Ecologie, "faite sans aucune concertation", est un "choix rétrograde" qui constitue "un très mauvais signe pour la transition énergétique et plus largement pour la transition écologique". "Ce nouveau renoncement de l’Etat augure bien mal de l’ouverture de la conférence environnementale début novembre", ajoute l'organisation syndicale.

Pour SUD-Rail, c’est une "victoire du lobby des routiers" et le syndicat pointe que les Français vont devoir « payer l’ardoise douloureuse » par de nouvelles augmentations de gasoil".