Menu

EDF : la direction absente sur l'organisation et le temps de travail des cadres

Les organisations syndicales ont quitté une séance de négociations en déclarant que le projet de la direction manquait de pertinence dans la mesure où il ne présentait pas de lien avec le diagnostic sur la situation au travail et ignorait les aspirations des salariés.

jeudi, 09 avril 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Communiqué intersyndical du 31 mars 2015 (CFDT, CFC-CGC, CGT, FO) 

Négociation EDF
Organisation du travail et temps de travail des cadres 

Les fédérations CFDT, CFE-CGC, CGT et FO se sont rencontrées lors de la suspension de séance de négociation du 31 mars consacrée au diagnostic du temps de travail à EDF.

Les 4 fédérations étaient dans l’attente des éléments complémentaires, parmi lesquels les évolutions des effectifs par Direction, le décompte des heures supplémentaires des cadres avec les évolutions des jours de disponibilité attribués par Direction, l’évolution de la masse salariale au regard des effectifs passée et à venir, les différents contentieux avec l’inspection du travail avec les préconisations et les mesures correctives demandées, les précisions sur les astreintes et les travaux programmés, un diagnostic sur l’évolution des absences pour maladie des cadres...

Comme lors de la présentation du diagnostic en réunion plénière le 06 mars 2015, la direction a livré ces éléments sans aucune explication ni analyse.

Alors que les fédérations syndicales attendaient le lien explicite entre le diagnostic et le projet d’avenant V0, elles n’ont eu qu’une présentation sommaire de cette version et une vision très partisane du forfait à 212 jours.

En conséquence, les 4 fédérations ont décidé de quitter la séance considérant que le diagnostic ne démontre en rien la pertinence du projet de la direction et restent dans l’attente d’une nouvelle version qui doit intégrer les demandes initiales des OS, les éléments de diagnostic et les attentes du personnel.