MENU

Le nouveau patron d'EDF veut négocier un forfait jours pour les cadres

Imprimer

La direction d'EDF a annoncé aux organisations syndicales qu'elle allait ouvrir une négociation sur le temps de travail des cadres dans le but d'instaurer un forfait jours.

Elle devrait faire ses propositions qui concernent 30.000 cadres, soit 42% des effectifs d'EDF SA, précise le journal économique.

Mais les syndicats d'EDF se montrent sceptiques. « C'est un chantier qui est en cours depuis près de deux ans. Nous avons déjà un accord sur le temps de travail qui date de 1999, que la CGT ne souhaite pas remettre en cause », a indiqué à l'AFP Laurent Langlard de la CGT Mines Energie.

L'ex-PDG Henri Proglio, qui a cédé sa place à Jean-Bernard Lévy fin 2014, avait déjà tenté d'ouvrir ce chantier durant son mandat, sans succès.  « Jusqu'à présent nous avons réussi à faire corps entre organisations syndicales. La vrai question pour M. Levy, c'est de savoir s'il veut se mettre son personnel à dos ou s'il veut travailler avec », assure Laurent Langlard.

Du côté de la CGC, on n'est pas plus enthousiastes à cette perspective  qui s'apparente à « un vieux serpent de mer ».

De son côté, la CFDT estime qu' «il n'y a clairement pas de demande sociale ».

Publié le lundi, 02 février 2015 dans Actualités

Accès militant Syndicoop.fr Nous demander un document Chercher dans les dossiers thématiques