Menu

Emploi : le diplôme influe sur la stabilité et l’insertion

Plus qualifiés, moins touchés par le chômage

lundi, 30 mai 2011 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Selon une enquête du CEREQ (Centre d’Études et de Recherche sur les Qualifications, dépendant des ministères de l’Éducation et du Travail) menée sur 10 ans, la génération des jeunes sortis du système éducatif en 1998 s’est insérée rapidement dans la vie active et dix ans après, occupait à près de 90 % un emploi, mais les non diplômés ont été davantage affectés par le chômage et le temps par- tiel.

Dix ans après, près de 89 % d’entre eux avaient un emploi, en grande majorité en contrat à durée indéterminée et en moyenne ils étaient chez le même employeur depuis cinq ans et demi. La moitié d’entre eux percevait plus de 1 510 euros nets mensuels en 2008, soit une fois et demi le Smic. Cependant, une frange de cette génération - les non diplômés - n’a pas bénéficié de la stabilisation.

Leur situation est restée fortement liée à la conjoncture et ils ont été plus touchés par le chômage et le temps partiel.