Menu

Emploi : la précarité gagne encore du terrain

Malgré une légère baisse du chômage en février (3,46 millions de chômeurs en métropole, soit 3 500 de moins (-0,1 %) qu'en janvier), le paysage est obscurci par une nouvelle hausse des demandeurs d'emploi en contrats précaires.

lundi, 27 mars 2017 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Sur les trois derniers mois on note les évolutions suivantes : 

- la catégorie A est en hausse de 0,2 % sur 3 mois ;

- les travailleurs précaires sont toujours plus nombreux avec une augmentation de la catégorie B (moins de 78 heures de travail dans le mois) de 0,5 % sur 3 mois ;

- et de la catégorie C (plus de 78 heures dans le mois) de 2,9 % sur 3 mois. 


Le total B et C augmente ainsi de 41 500 personnes sur trois mois, pour alourdir le passage du seuil des 2 millions (2 096 200 personnes inscrites dans ces catégories). Ce résultat ne rassure pas sur l'état du marché du travail car le nombre de demandeurs d'emploi, avec ou sans activité, a atteint un nouveau record fin février, s'établissant à 5,52 millions de personnes. Sur un an, le chômage des seniors est en hausse de 1,9 %.


Pour la suite, les prévisions divergent. Si l'Unedic, gestionnaire de l'assurance chômage, s'attend à une année 2017 difficile, avec 47 000 chômeurs de plus, l'Insee voit, lui, le taux de chômage baisser au premier semestre : il passerait de 10,0 % à 9,8 % en France entière, soit le niveau le plus bas depuis 2012.


Pour la CGT, « le quinquennat de François Hollande s’inscrit dans la continuité de celui de son prédécesseur : une polarisation accrue du monde du travail, avec l’augmentation du nombre de travailleurs pauvres et la menace du chômage pour toutes et tous.


Le projet patronal, en négociation dans la dernière ligne droite de la convention assurance chômage, s’inscrit également dans cette logique, en ciblant les plus précaires, les femmes, les seniors », note la confédération dans un communiqué.