Menu

Enquête : Les jeunes diplômés et l’entreprise : ils privilégient le travail en équipe.

Le cabinet Deloitte, un des leaders mondiaux de l’audit, vient de publier une enquête sur « l’entreprise de demain », réalisée auprès d’étudiants des grandes écoles de commerce, d’ingénieurs ou d’universités.

mardi, 30 avril 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Les jeunes plébiscitent les entreprises moyennes à 41 % (grandes entreprises 39 %) avec un environnement de travail international (81 %). Ils privilégient le secteur services avec une croissance de 10 % entre 2012 et 2013 (11 à 21 %). D’autres domaines affichent une progression plus modeste : 4 % pour l’industrie et la grande consommation. Paradoxalement, les technologies des médias et de la communication régressent de 5 % sur un an. Le secteur public, quant à lui, perd 3 % (de 56 % à 2 %). Le champ des ressources humaines prend 4 % alors que le marketing et la communication baissent de 2%. Sans surprise et stable la direction financière maintient son succès avec 25 % d’opinions favorables.

Quant aux valeurs de l’entreprise, l’esprit d’équipe marque une forte hausse de 14 % à 28 % entre 2012 et 2013, la transparence, le partage d’information gagnent + 6%, malheureusement au détriment de la créativité et de l’innovation (– 7%), de l’éthique et de l’intégrité (-2 %).

En ce qui concerne les critères de recrutement plus de la moitié des étudiants (52 %) privilégie le contact direct RH et opérationnel (52 %) et compte sur leur personnalité (52 %) plus que sur leur expérience et leur compétences (18 et 20 %). Ils ne sont donc pas individualistes, mais en recherche d’individualisation, ce qui conforte nos propres analyses.

Seul 1 % d’entre eux croît en l’évaluation purement quantitative, 42 % préféraient qu’elle soit qualitative et quantitative et effectuée par les supérieurs et les collaborateurs (57 %). Dans le même ordre d’idées, ils marquent leur préférence pour un type de management participatif (72 %). Ils sont aussi 35 % affirmer que l’intérêt du travail reste le meilleur critère d’attractivité (35%), loin devant le développement des carrières (26%) et la rémunération (23%).

Enquête réalisée du 11 mars au 7 avril 2013 au travers un sondage en ligne auprès de 1065 étudiants : 68 % en école de commerce, 10 % en école d’ingénieurs, 15 à l’université. 87 % ont déjà suivi des stages en entreprise.