Menu

EPR d'Hinkley Point : les syndicats d'EDF obtiennent une consultation du CCE

Le P.-DG du groupe EDF a annoncé qu'il allait consulter pour avis le Comité central d'entreprise (CCE) sur le projet controversé d'Hinkley Point.

lundi, 25 avril 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

L'annonce a été faite le 22 avril lors d'un conseil d'administration de l'électricien.

La veille, inquiets de l'impact de ce projet sur la situation financière du groupe, les élus du CCE (CGT, CFE-CGC, CFDT, FO) avaient voté à l'unanimité une résolution demandant d'être « préalablement consultés » sur ce projet de construction de deux réacteurs EPR en Angleterre.

En l'absence de consultation, les élus avaient brandi la possibilité d'une action en justice « pour obtenir la suspension et l'annulation de toute décision qui serait prise en lien avec le projet Hinkley Point ». Ce projet cristallise depuis des mois les inquiétudes des syndicats sur l'équilibre financier du groupe, endetté et sous pression du fait de la baisse des prix de marché de l'électricité en Europe et de nombreux investissements à venir (maintenance des centrales françaises, Hinkley Point, rachat de l'activité réacteurs d'Areva...).

Le 22 avril, les Fédérations de l'énergie CGT, CFE-CGC et FO ont publié un communiqué commun indiquant : « Le report du projet nucléaire britannique d'Hinkley Point est la condition de la réussite de ce projet ». Elles précisent que c'est « parce qu’elles croient en l’avenir du nucléaire et de la filière nucléaire française » qu'elles réclament ce report. Pour elles, « tel qu'annoncé et en l'état », ce projet de 23 milliards d'euros « fait porter des risques industriels et financiers très importants sur EDF et sur l’ensemble de la filière nucléaire française ».