Menu

Etudiants en stress et en galère d’argent

Précarité financière et psychologique sont le lot de plus de la moitié des étudiants selon une enquête révélée mardi 10 décembre par l'Observatoire de la vie étudiante (OVE).

lundi, 16 décembre 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

54% des étudiants évoquent des difficultés financières, de moyennes à très importantes. Seuls 43% jugent leurs ressources suffisantes pour couvrir les dépenses mensuelles, des réponses qui cachent de «fortes disparités selon l'origine sociale». Ainsi 54% des enfants de cadres estiment avoir assez d'argent pour couvrir leurs besoins, contre seulement un tiers des enfants d'ouvriers. Si un peu moins d'étudiants qu'en 2010 travaillent (46% aujourd'hui contre 50% il y a trois ans), plus d'un étudiant qui travaille sur deux (51%) dit le faire par nécessité financière. 69% estiment aussi que cela leur permet d'acquérir une expérience professionnelle. Mais près d'un étudiant sur cinq (19%) travaille à une activité «concurrente ou très concurrente» de ses études, soit trois points de plus qu'en 2010.