Menu

ETUI : 3ème workshop sur les Risques Psycho Sociaux

Les Risques Psycho-Sociaux touchent toutes les catégories de personnel et affectent fortement les ingénieurs cadres et techniciens. Ces dernières années, les burn out se sont multipliés parmi nos catégories dans tous les secteurs professionnels.

vendredi, 09 octobre 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

L’ UGICT-CGT  s’intéresse donc fortement à cette question en lien direct avec notre campagne sur le droit à la déconnexion et à nos revendications d’adéquation entre temps de travail et charge de travail.
Le terme RPS est ambigu, car il renvoie à une fragilité supposée du salarié. A l’UGICT-CGT nous parlons de risques organisationnels, car nous considérons que c’est l’organisation du travail qui est en cause.

Ce workshop de l’ETUI  a été l’occasion de présenter notre approche et nos revendications et de créer des contacts avec d’autres syndicalistes européens engagés sur ces questions.
Il fait suite à deux autres qui ont eu lieu sur le même sujet en juin 2013 et Novembre 2014. Les pays représentés étaient les suivants : Suisse, Belgique, Royaume Uni, Finlande, Danemark, Suède, Autriche, Italie, Pologne, Espagne, Bulgarie, Estonie, Malte, France.

Le workshop s’est déroulé en 3 sessions de travail de groupe suivies de sessions plénières présentées par des experts :


1 – Médecine du travail face aux RPS :
L’objectif de cette session était d’échanger sur la façon dont les RPS sont appréhendés par la médecine du travail dans les différents pays européens et de comprendre les défis posés aux médecins du travail par la prise en charge des salariés exposés aux RPS.
Suite aux travaux une présentation a été effectuée par Dr Dominique Huez Médecin du Travail et vice-président de l’association santé et médecine du travail en France.


2 – Inspection du travail face aux RPS :
L’objectif de cette session était d’échanger sur la situation de l’inspection du travail dans les différents pays (ex. effectifs) et de comprendre les défis rencontrés par les inspecteurs du travail pour faire respecter la législation relative aux RPS.
Une présentation a ensuite été faite par Manuel Velasquez, inspecteur du travail en Espagne. Mr Velasquez a informé de l’existence d’un guide qui traite des questions sur les RPS et qui est adressé aux inspecteurs du travail. Il a pour but de fournir des conseils et des informations techniques sur la façon de respecter la règlementation en matière de RPS. L’OIT (Organisation Internationale du Travail) devra prendre le trimestre prochain la décision de publier ce guide avec quelques adaptations.

3- Juristes face aux RPS :
L’objectif de la session était d’échanger sur les développements juridiques relatifs aux RPS dans les différents pays et de comprendre les défis posés par les contentieux relatifs aux RPS pour les juristes.
Une présentation a ensuite été effectuée par Mme Sophie Remouchamps, avocate en droit social en Belgique. Il est à noter qu’une reconnaissance en maladie professionnelle est nécessaire dans tous les pays afin que les salariés puissent être mieux indemnisés et que les employeurs prennent les mesures nécessaires pour limiter l’exposition des salariés à ces risques.

Suite à ces 3 sessions de travail, des représentants de la Pologne, l’Autriche et le Royaume Uni ont présenté chacun un projet mené dans le pays sur le sujet des RPS. Ces projets concernent le développement d’outils d’évaluation des risques.

Ce séminaire a permis à l’UGICT-CGT d’avancer en matière de connaissance et de réflexion sur la dimension européenne des risques psycho-sociaux.

Il a été constaté une convergence entre les pays sur les différentes difficultés et problématiques. Il est clair qu’un travail doit être mené au niveau européen sur le sujet pour limiter l’effet de ces risques sur les salariés.

Toutefois, alors que ce workshop fait suite à 2 autres sur le même sujet, on est  toujours au stade de la définition et de l’évaluation des risques psycho sociaux ainsi qu’au rôle des acteurs de l’entreprise face à ces risques.

Il manque maintenant un aspect important qui mènerait nos travaux à un projet intéressant : Il s’agit d’élaborer des revendications communes à tous les pays représentés afin d’apporter de nouveaux droits européens qui protègeront les salariés exposés à ces risques.

 

2 et 3 septembre 2015 - Malte