Menu

Expulsion de Leonarda

La CGT appelle Manuel Valls à mettre fin aux méthodes « sarkosystes »

lundi, 21 octobre 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

L’expulsion de la jeune rom kosovare a soulevé l’indignation et la révolte de milliers de lycéens qui ont manifesté jeudi 17 et vendredi 18 octobre dans plusieurs villes du pays et bloqué plusieurs dizaines d’établissements. A Paris, une manifestation à l'appel de plusieurs organisations (lycéens, étudiants, parents d'élèves, RESF) a rassemblé 12 000 personnes entre Bastille et Nation. Le syndicat lycéen UNL a comptabilisé 32.000 manifestants dans toute la France (Marseille, Grenoble, Angers, La Rochelle, Avignon, Saint-Brieuc).
La CGT a appelé vendredi le ministre de l'Intérieur Manuel Valls à mettre fin aux «méthodes sarkozystes» encore en cours dans certaines préfectures et à «faire revenir Leonarda Dibrani », la collégienne expulsée vers le Kosovo, «et sa famille».
Pour la CGT, l'application de la circulaire de novembre 2012, sur l'admission exceptionnelle au séjour des personnes étrangères en situation irrégulière, pose «un vrai problème». «Quand elle peut être favorable aux demandeurs, de trop nombreuses préfectures ne l'appliquent pas ou avec beaucoup de réticences», mais «quand elle peut être défavorable aux demandeurs, là elle s'applique tout de suite».
«La preuve encore une fois avec Leonarda et sa famille», estime la CGT pour qui la circulaire est encore «très insatisfaisante pour les parents d'enfants scolarisés et les jeunes majeurs».