Menu

Forfait-jour pour 23 000 cadres et maîtrises de la SNCF

La SNCF a présenté mercredi 16 novembre aux syndicats un projet de forfait-jours qui concernerait 14 000 cadres de terrain et 9 000 agents de maîtrise, éligibles à un forfait de 205 jours, au lieu de la durée légale hebdomadaire comptabilisée en heures.

lundi, 21 novembre 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Ce forfait est au centre des négociations après l'accord sur le temps de travail dans le groupe ferroviaire public, signé en juin par l'Unsa et la CFDT mais combattu par la CGT et SUD et à l'origine d'une grève de 15 jours. Cet accord avait renvoyé à une négociation spécifique le cas des personnels « non-soumis à tableau de service » dans l'ancienne réglementation SNCF.

Dans un communiqué le lendemain de cette réunion la CGT voit le forfait-jours comme « un arsenal supplémentaire pour intensifier le travail et réduire les obligations de l’employeur à une concentration de responsabilités entre un agent d’encadrement et son hiérarchique. Le N+1 devient un acteur davantage responsabilisé du dimensionnement des équipes qu’il dirige. Il ne lui suffit plus de s’assurer du respect des horaires. De fait, par cette stratégie, la direction transfère au N+1 la responsabilité d’employeur au titre des objectifs de protection de la sécurité et de la santé des salarié-e-s, exposant celui-ci au risque pénal. »

Lire l'analyse complète sur le site de l'UFCM-CGT.