Menu

Frais d'inscriptions illégaux dans les universités

L’Unef dénonce les tarifs illégaux à l’inscription

lundi, 23 juillet 2012 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Le syndicat d'étudiants a dénoncé mardi 17 juillet les frais d'inscriptions illégaux pouvant atteindre jusqu'à 800 euros appliqués par trente universités.

Le syndicat cite «Grenoble II (diplômes allant jusqu'à 800 euros), Paris I Panthéon-Sorbonne (750 euros), Ponts et Chaussées (676 euros), Strasbourg (600 euros), Toulouse 1 (575 euros), Mulhouse (400 euros)». «La majorité des frais illégaux recensés pour cette année sont constitués de frais complémentaires obligatoires au titre de frais de dossiers, de frais de bibliothèque ou d'accès à l'informatique», relève l'Unef.

Or, les diplômes nationaux sont régis par des règles strictes : 181 euros pour la licence, 250 euros pour un master et 380 euros pour le doctorat pour la rentrée 2012, «tout frais supplémentaire est illégal, mis à part la médecine universitaire», rappelle à Emmanuel Zemmour, le président de l'Unef.

La ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso «prévoit de dépêcher dans les meilleurs délais une mission de l'inspection générale pour recenser (les) pratiques illégales», selon un communiqué.