MENU

Les Français trouvent que l'emploi n'est pas assez traité dans la campagne présidentielle

Imprimer

Voilà sans doute la conclusion de cinq années durant lesquelles François Hollande a fait espérer une inversion de la courbe du chômage : 16 % des personnes interrogées accordent leur confiance aux « responsables politiques » pour « réduire le chômage », contre 84 % qui affichent leur défiance.

Plus grave, plus de trois Français sur quatre (77 %) regrettent que le sujet de l'emploi ne soit « pas suffisamment traité » dans le cadre de la campagne.

Pour les Français, les priorités sont de « lutter contre le chômage des jeunes » (92 %), de « faciliter le recrutement pour les petites et moyennes entreprises (PME) » (90 %), de « lutter contre le travail précaire » (81 %), "contre la concurrence étrangère » (80 %) et « contre le chômage des seniors » (76 %).

Publié le lundi, 13 mars 2017 dans Actualités

Accès militant Syndicoop.frNous demander un documentChercher dans les dossiers thématiques