Menu

La France sort des négociations sur le TAFTA

La CGT a réagi à la demande de la France adressée à la Commission européenne, l'enjoignant d'arrêter de négocier avec les Etats-Unis le traité de libre-échange Tafta.

lundi, 05 septembre 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Si elle s'en est réjouie et considère qu'il s'agit d'une "victoire pour les organisations syndicales et sociétés civiles européennes et américaines", elle a aussi fustigé mercredi le projet de traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), jugeant qu'il présentait les "mêmes dangers" que son pendant avec les Etats-Unis (Tafta ou TTIP).

Le Tafta n'est pas le seul accord de libre-échange envisagé par la Commission européenne. Son homologue existe avec le Canada, le Ceta, qui répond à la même logique libérale", écrit la CGT dans un communiqué qui énumère plusieurs griefs: "absence de transparence sur le contenu de l'accord, menaces sur les services publics, fragilisation du secteur agricole, remise en question des normes sociales, environnementales, sanitaires, culturelles". "Si la France souhaite soutenir les intérêts des travailleurs et des populations, elle doit s'opposer également au Ceta", conclut la CGT.