Menu

Fret SNCF

La CGT mobilise pour une relance

mardi, 10 avril 2012 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Plusieurs milliers de cheminots se sont rassemblés mercredi 4 avril, à l'appel de la CGT-Cheminots, près de la gare de Lyon à Paris, pour défendre le fret ferroviaire et rappeler leur opposition à l'ouverture de la SNCF à la concurrence.

La part du ferroviaire dans le transport de marchandises en France est tombée à seulement 8,8% en 2010, au lieu de 16,6% en 2000 et 30% en 1984. «La trajectoire économique telle que la conduit la direction de la SNCF fait qu'on risque de ne même plus avoir de fret SNCF en France», a affirmé Gilbert Garrel, secrétaire général de la CGT-Cheminots. Une perspective aberrante et en contradiction avec les objectifs du Grenelle de l'Environnement qui avait fixé 25% de transports ferroviaires pour les marchandises d'ici 2022.

A ce propos, la CGT a critiqué la mise en place par la SNCF des «autoroutes ferroviaires», un nouveau système de transport par TGV censé permettre d'atteindre l'objectif. Cette solution est qualifiée «d'enfumage» par le secrétaire général de la CGT-Cheminots, car «elle ne peut transporter qu'entre 0,5 et 1% des marchandises».