Menu

Le gouvernement évoque des contreparties à l’attribution de fréquences aux opérateurs télécom

Les ministres Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin ont indiqué jeudi 16 janvier qu’ils comptaient exiger des «contreparties» en termes d'investissements et d'emploi, pour leur utilisation des fréquences hertziennes qui sont un domaine public.

lundi, 20 janvier 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Le gouvernement «souhaite inscrire en dur dans le cahier des charges» pour l'attribution de ces prochaines fréquences «des obligations en matière d'emploi et d'investissements de la part des opérateurs», indique la ministre déléguée à l'Economie numérique Fleur Pellerin. «Nous voulons modérer les ardeurs de l'amour du low-cost, et préserver l'équilibre économique du secteur. Nous recherchons l'équilibre, et attendons que les opérateurs investissent 30 milliards d'euros ces prochaines années pour développer la fibre optique. Car s'ils ne le font pas eux, qui le fera? Sinon les collectivités devront lever plus d'impôts», a indiqué Arnaud Montebourg.