Menu

Grève unitaire sur fond de menaces sur l'emploi chez SFR

Un appel commun CGT, CFDT et Unsa à une grève le 19 mai a été lancé chez SFR.

lundi, 18 mai 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Les syndicats protestent contre la forte pression qui pèse sur les salariés depuis la fusion avec Numericable, et l'inquiétude chez nombre de ses sous-traitants et prestataires, qui craignent des répercussions sur l'emploi du fait de contrats renégociés à la baisse.

Depuis la fusion, "la pression est énorme au quotidien" sur les salariés, qui sont de plus dans une "incertitude complète", a déclaré mercredi 13 mai Damien Bornerand, délégué syndical central CGT chez SFR, lors d'une conférence de presse commune avec des délégués CGT de sociétés sous-traitantes de l'opérateur télécoms.

Il a dénoncé une "méthode brutale de management" dans l'entreprise avec par exemple des "commerciaux en burn-out" car les objectifs leur étant assignés sont maintenus malgré des portefeuilles de clients en baisse en raison d'un redécoupage avec Numericable.

Quant aux sous-traitants, ils ont également témoigné des menaces qui pèsent sur leurs emplois : "C'est une épée de Damoclès au-dessus de notre tête, avec plus de 1.000 emplois menacés", a témoigné Emmanuelle Gagnier, déléguée CGT à Sitel France. "Si on perd le contrat avec SFR ou si ces baisses de tarifs aboutissent, je ne vois pas comment on peut s'en sortir", a-t-elle dit, dans la mesure où ce contrat représente "70% de notre activité".

Chez B2S (2.500 salariés en France), qui fait "40% de son chiffre d'affaires avec SFR", même inquiétude selon le délégué CGT Thierry Palatte.