Menu

Hinkley Point : les syndicats toujours hostiles au projet

Les syndicats CGT, FO et CFE-CGC d'EDF ont réaffirmé jeudi 15 septembre leur hostilité au projet de construction de deux réacteurs EPR à Hinkley Point (Royaume-Uni) "en l'état", s'interrogeant aussi sur la portée du feu vert donné par Londres au développement de nouveaux réacteurs par EDF et son partenaire chinois CGN en l'assortissant de conditions.

lundi, 19 septembre 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

L'une porte sur le fait que le groupe français reste majoritaire pendant toute la phase de construction des réacteurs.  "On attend de voir exactement le contenu de ce feu vert puisqu'il est soumis à des conditions", a déclaré à l'AFP Philippe Page Le Mérour (CGT).  "Qui dit conditions, dit changement (...). Et que signifie ce changement en termes de risques et d'investissements?", s'est-il interrogé, en réaffirmant l'"hostilité" de la CGT, premier syndicat chez l'électricien, au projet "en l'état et au timing".
La CFDT, qui a toujours défendu le lancement de ce chantier gigantesque, s'est dite, elle, "satisfaite" du feu vert britannique.