Menu

Les hôpitaux publics sont dans le rouge

Dans un rapport publié vendredi 11 avril, la Cour des comptes estime que la dette des hôpitaux publics se trouve à un niveau "critique", après avoir triplé en 10 ans pour atteindre plus de 29 milliards d'euros fin 2012.

lundi, 14 avril 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

L'endettement hospitalier, qui représente désormais 1,4% du PIB, soit 29,3 milliards d'euros, pourrait mettre les hôpitaux "dans l'incapacité de financer à l'avenir leurs investissements courants", souligne la Cour dans ce rapport. Les financements à court terme sont "plus difficiles à mobiliser", en raison des "réticences des banques à accorder des crédits à court terme au secteur hospitalier".

Selon la Cour des comptes, un certain nombre d’établissements ont eu recours à des emprunts dits "structurés" (à taux variable), dont certains se sont avérés toxiques et leur exposition à ces emprunts est "aussi dangereuse que celle des collectivités locales".


Par ailleurs, on a appris mardi 8 avril que la situation financière des centres hospitaliers universitaires (CHU) s'est dégradée en 2013, après quatre ans de redressement continu, a indiqué la Conférence des directeurs généraux de ces établissements.