Menu

Ingénieur : une profession de plus en plus féminisée

Selon l'étude de l'IESF (Ingénieurs et scientifiques de France), les ingénieurs sont "en situation de plein emploi", avec un taux de chômage très en deçà de celui du reste de la population active, à 4,1 %.

lundi, 29 juin 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

 Il est autour de 2 % pour les jeunes diplômés, qui sont "embauchés très rapidement". 100.000 ingénieurs auraient été recrutés en 2014 (dont environ 40  dans l'industrie).

L'enquête montre également que le métier se féminise, même si la parité n'est pas encore d'actualité, la part des femmes diplômées ayant atteint 28 % en 2014 contre... 6 % en 1973.

Mais les écarts de salaires persistent avec un salaire brut médian de 47.850 euros pour une femme, là où son homologue masculin touchera 59.000 euros.