Menu

L’intersyndicale de SFR veut obtenir des garanties sur l’emploi

L'intersyndicale de SFR (Unsa, CFE-CGC, CGT et CFDT) a demandé lundi 24 mars "aux potentiels repreneurs" de l'opérateur, Numericable ou Bouygues, de s'engager "effectivement sur l'emploi en signant un accord".

lundi, 31 mars 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Pour l'intersyndicale, "le meilleur projet est celui qui saura garantir le maintien de l'emploi dans la durée".


Les deux candidats au rachat ont multiplié les engagements sur l'emploi. Martin Bouygues, le patron du groupe éponyme a ainsi promis "d'investir massivement et de développer l'emploi en France, notamment en relocalisant certains des services aujourd'hui assurés hors de nos frontières", tandis que le président d'Altice (maison-mère de Numericable) Patrick Drahi a déclaré: "nous maintiendrons tous les emplois et nous en créerons de nouveaux".


Le gouvernement a indiqué de son côté qu'il serait "particulièrement vigilant" sur la question de l'emploi.