Menu

Les jeunes diplômés peinent de plus en plus à intégrer l'emploi

Selon une étude du Centre d'études et de recherches sur les qualifications (Cereq) parue mercredi 20 mai, les titulaires de CAP et de BEP sont particulièrement touchés par la crise, avec un taux de chômage en 2013 de 31% trois ans après l'obtention de leur diplôme.

mardi, 26 mai 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Une part qui a quasiment doublé par rapport à 2007. A l'époque, 17% de ces diplômés cherchaient toujours un emploi au bout de trois ans. Si ces diplômés restent mieux lotis que les non diplômés (49% de chômeurs après trois ans), ils "voient leur désavantage s'accroître par rapport aux bacheliers professionnels", dont le taux de chômage à trois ans a pourtant grimpé de 13% à 20%.
En comparaison, les diplômés du supérieur affichent un taux de chômage de 10% après trois ans, contre 7% en 2007.