Menu

Les jeunes européens se sentent exclus de la vie économique et sociale

Un sondage réalisé pour le Parlement européen (publié à l'occasion du Forum européen de la Jeunesse organisé vendredi et samedi dernier à Strasbourg) révèle que plus de la moitié des jeunes européens estiment que la jeunesse de leur pays a été "exclue de la vie économique et sociale" à cause de la crise.

lundi, 23 mai 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Pourtant peu d'entre eux envisagent de quitter leur pays. Ainsi 57% des jeunes interrogés dans les 28 pays de l'Union ont répondu "oui" à la question "Pensez-vous que la jeunesse de votre pays a été marginalisée par la crise économique, c'est à dire exclue de la vie économique et sociale?". Les taux sont très élevés dans les pays fortement touchés par la crise, ainsi quelque 93% des jeunes Grecs, 86% des Portugais, 79% des Espagnols et 78% des Italiens jugent leur jeunesse marginalisée, contre seulement 27% des jeunes Allemands, 31% des Danois ou encore 41% des Luxembourgeois qui pensent l'inverse.


Malgré la crise, seuls 32% des sondés veulent "étudier, suivre une formation ou travailler dans un autre pays de l'UE", relève l'Eurobaromètre, soulignant par ailleurs que "88% des jeunes n'ont jamais voyagé dans un autre pays membre pour étudier ou travailler".