Menu

Journaliste : un métier qui se dégrade

Après une enquête auprès de 3.400 journalistes, la Société civile des auteurs multimédia, SCAM, a estimé le 7 novembre lors des Assises du journalisme que les conditions d’exercice de la profession et la rémunération des journalistes se dégradent.

mardi, 12 novembre 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Près d'un journaliste sur trois déclare avoir une activité extra-journalistique pour compléter ses revenus. Des revenus d'ailleurs extrêmement disparates: 12% d'entre eux gagnent moins que le Smic, 18% entre 13.000 et 20.000 euros nets par an, 46% entre 20.000 et 40.000, 18% entre 40.000 et 60.000.
Pour réduire leurs charges patronales de plus en plus d'employeurs, surtout les nouveaux médias internet, paient les journalistes en droits d'auteur ou en factures en leur demandant de prendre un statut d'auto-entrepreneur. Ou encore, dans les télévisions, les journalistes vidéastes sont fréquemment employés comme intermittents du spectacle, ce qui permet de ne les payer qu'une partie du temps. Il en résulte pour beaucoup des difficultés à obtenir ou à renouveler leur carte de presse.