Menu

La précarité des intermittents risque d’augmenter

L’avertissement vient des rangs même de la majorité.

lundi, 19 mai 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

En effet, selon le président de la commission des Affaires culturelles à l'Assemblée nationale, Patrick Bloche (PS), "l'accord, aujourd'hui contesté, a créé, sans évaluation préalable, une règle du différé qui va avoir pour conséquence d'accentuer la précarité d'un grand nombre de travailleurs culturels".

Le député de Paris qui a écrit à la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, et au ministre du Travail, François Rebsamen explique qu'une mission d'information a été créée pendant l'été 2012 qui a "travaillé durant plusieurs mois" et a "formulé plusieurs propositions".


Les parlementaires regrettent donc que le "travail parlementaire conséquent, salué par les représentants des intermittents, n'ait pas, à ce jour, été pris en considération comme une contribution d'autant plus utile que le débat reste plus que jamais d'actualité."