Menu

La recherche emploie 50000 précaires

50 000 précaires dans les facs et les organismes de recherche. Un chiffre qui a explosé depuis la mise en place l’autonomie financière des universités grâce à la loi LRU, par le gouvernement précédent.

lundi, 03 décembre 2012 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Ainsi, selon un rapport de la Cour des comptes, l’Inserm a multiplié par quatre le nombre de contractuels à durée limitée. Il est passé de 12 % des personnels en 2005 à 28 % en 2011. Quant au CNRS pour 20 000 titulaires, on dénombre 9 500 contractuels.

A l’université, l’heure de vacation se situe dans une fourchette de 35 à 60 euros, avec des charges sociales réduites au minimum et sans cotisation retraite. Selon les chiffres cités par Le Monde, à l’Institut d’études politiques,  93 % des cours sont assurés par des vacataires, pour 20 % de la masse salariale. En outre, ces mêmes vacataires sont payés…en fin de semestre.

Notons enfin que 16 % des doctorants n’ont aucun contrat de travail.

Des chiffres qu’il est utile de rappeler quand on veut faire de la recherche un des moteurs de l’économie.
Sources : Le Monde du 27/11/2012