Menu

Le CE d'Intel France dénonce la fermeture de la R&D

Les salariés français d'Intel qui a annoncé mi-avril un plan de restructuration avec la suppression de 12.000 emplois dans le monde dont 750 dans l'Hexagone ont dénoncé le 22 juillet la "politique de désengagement" du groupe américain en France et interpellent les pouvoirs publics, leur demandant leur "soutien".

lundi, 25 juillet 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

La France est "le pays le plus lourdement pénalisé par ce plan de restructuration avec la suppression de près de 80% des effectifs", affirme dans un communiqué le comité d'entreprise d'Intel France, qui regroupe Intel Corporation et Intel Mobile Communications (IMC). Le plan prévoit la fermeture d'ici 2018 de tous les sites de recherche et développement (R&D) en France, notamment dans le Sud: Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes), Toulouse et Aix-en-Provence.

"Pourquoi abandonner la R&D française d'Intel, pourtant reconnue comme efficace et compétitive (grâce notamment au Crédit d'Impôt Recherche) ?", s'interroge le CE. "Les salariés attendent des explications concrètes de la part de la direction d'Intel principalement sur ce point", ajoute-t-il.